Tirer profit de notre expertise : respecter l'engagement du Canada en matière de climat cover

Téléchargez le PDF

Rapport publié en avril 2015

En 2009, le Canada s'est engagé devant la communauté internationale à réduire la pollution par le carbone de 17 pour cent d'ici 2020. Cependant, selon le Bureau du vérificateur général, le Canada n'est pas en voie de respecter cette promesse. Pourtant, aux États-Unis, l'adoption de politiques ciblées a permis au pays de progresser vers l'atteinte de ses objectifs de réduction d'émissions - et peut-être même de les surpasser, grâce à la conclusion récente d'un accord sur le climat avec la Chine.

Malgré ce que l'on pourrait croire, il n'est pas si difficile pour le Canada de tenir parole et de respecter les cibles qu'il a fixées en matière de changements climatiques. Cependant, pour y arriver, le gouvernement fédéral doit tirer profit des succès obtenus dans les provinces et miser sur les pratiques exemplaires déjà en place, comme l'instauration d'un prix ou d'un plafond pour la pollution par le carbone, la valorisation des énergies propres et l'utilisation plus judicieuse des énergies et des ressources − des mesures qui, au final, contribueront à réduire les émissions.

Ce rapport fait donc état de l'occasion unique offerte au Canada pour mettre à profit son ingéniosité, ses compétences, sa main d'œuvre et ses abondantes ressources énergétiques renouvelables. Saisir cette occasion pourrait permettre au pays de respecter son engagement envers la communauté internationale.